4 effets positifs de la marche

Une étude longitudinale réalisée en Suède entre 1987 et 2005 sur 1800 individus âgés de 75 ans et plus a montré que ceux qui pratiquent régulièrement une activité physique comme la marche, la natation ou l’aérobie ont une espérance de vie de 5,4 années de plus que les participants sédentaires.


Au Japon, des chercheurs ont demandé à des hommes de 22 ans de participer à un même exercice de marche, soit en forêt, soit en zone urbaine. Ils ont constaté qu’à l’issue d’une marche en forêt, le taux de cortisone (hormone du stress) avait un niveau de concentration moins élevé que chez les hommes ayant marché en zone urbaine.


Une marche de 15 minutes réduit significativement les envies de grignotage ! C’est ce qu’à démontré une étude effectuée sur des salariés. Une courte pause à l’extérieur du bureau serait donc une bonne solution pour calmer les ardeurs des accros au chocolat.


Selon une étude menée en 2012, marcher pieds nus aiderait à réduire le stress chronique, la douleur, les troubles du sommeil et même certaines maladies !


Marche en forêt

Les études citées :

  • D.Rizzuto et al., « Lifestyle, social factors, and survival alter age 75: population based study », British Medical Journal, 2012

  • B. J. Park et al., « The physiological effects of Shinrin-yoku (taking in the forest atmosphere or forest bathing) », Environmental Health and Preventive Medecine, 2010.

  • AH Taylor, AJ Oliver, « Acute affects or brise walking on urges to est chocolate, affect, ans responses to a stressor and chocolate cue », Appetite, 2009.

  • G. Chevalier et al., « Earthing : Health implications or reconnectant the human body to thé earth’s surface electrons », Journal or Environmental and Public Hexalte, 2012.